La  belle voix du chanteur, tantôt chaude tantôt forte, était accompagnée  savamment des notes musicales de la troupe «Diamonta», dirigée par l’artiste Walid Mlichi.
Huit instrumentistes chevronnés et bien rodés dont l’exécution s’harmonise inéluctablement avec la voix sensible et romantique de ce chanteur fort doué.
La représentation a débuté par l’exécution d’un morceau musical intitulé: Layali lobnen, composé par  Mohamed Abdelwaheb.
La1ère partie du concert a comporté 7 chansons orientales, à savoir : Safini marra de Abdelhalim Hafedh, Theleth salamet de Mohamed Kandil, Samra ya samra de Karem Mahmoud, Ya wahechni rod alaya de Moharram Foued, Ala warak el ward de Karem Mahmoud, Fallaha de Férid Latrach et Aïni Betref de Karem Mahmoud.
Le public, fasciné et ébloui par la voix sensible de ce chanteur, a manifesté son admiration au terme de chaque chanson par des applaudissements soutenus.
La 2e partie a comporté 6 chansons tunisiennes, interprétées par le jeune talent, avec passion et fougue.
Le public a savouré les chansons de Ali Riahi (Ya Bou Saïd ya aâli et Fihchi faïda), de Mustapha Charfi (Len mathlek bechems walla bel gamra), de Youssef Témimi (Om chaâr harir), de Sadok Thraya (El bareh nehlem bel ghanja) et de Mohamed Jamoussi (Kijitina).
Ce jeune virtuose a obtenu le 1er prix de la chanson tunisienne au Festival Chedly Anouar de musique de M’saken (2004), un certificat de mérite au Festival de musique de Menzel Témime (2005).
Il a présenté sa nouvelle chanson : Lach essahar, paroles de Hmida Jarray, composition de Kamel Taghouti, et ce, au Festival de la musique de Menzel Témime (20, 21 et 22 mars 2008).
Un jeune talent qui fera couler beaucoup d’encre et dont l’avenir artistique sera certainement radieux!

Hichem BENZARTI

Source: La Presse