Ceci, à travers la promotion de la recherche sur l’intégration des femmes dans le développement et l’encouragement de leur participation à la conception et à la réalisation de projets de développement. L’association compte aujourd’hui 150 adhérentes environ.

Selon Mme Radhia Belhaj Zekri, présidente de l’Afturd :«L’association s’engage dans une démarche polyvalente embrassant, à la fois, les volets de la recherche, de la formation et de l’action. La finalité absolue de l’association demeure d’instauration d’une égalité entre homme et femme». L’Afturd a fait de son espace «Tanasof» (parité), une sorte de quartier général où se met en branle le plus important du travail de l’association. Les guichets d’écoute, d’orientation, juridique et psychologique sont autant de mécanismes prévus par cette association pour rendre efficace son intervention.

L’Afturd organise des débats, des ateliers de réflexion et des rencontres culturelles pour valoriser des écrits de femmes ou sur des femmes. Elle accorde, par ailleurs, une importance majeure aux ateliers de formation sur tous les thèmes ayant pour cible le genre. Parmi les thèmes de recherche qui intéressent l’Afturd, il y a la violence à l’encontre des femmes et le harcèlement sexuel. Ce dernier thème, précisément, a incité l’Afturd à mobiliser des jeunes pour la réalisation d’un court métrage. L’action de l’Afturd intervient également lorsqu’il s’agit de doter la femme d’outils nécessaires pour favoriser son insertion dans le milieu professionnel. Ce faisant, «l’empowrment» économique qui consiste à accompagner la femme dans sa quête d’emploi à travers la construction d’un projet professionnel, semble être le mécanisme de prédilection de l’association.

L’Afturd se veut, également, une association ouverte sur son environnement. Elle compte ainsi parmi ses objectifs le développement des échanges et des réseaux de communication entre femmes tunisiennes, maghrébines, arabes, africaines et autres. Sans doute que cette tendance à l’ouverture a permis à l’Afturd de s’insérer dans divers réseaux sur les plans national et international par le biais de la coopération dans l’organisation d’une multitude de conférences et de projets. Le dernier en date s’est traduit par une recherche effectuée à la lumière d’un sondage d’opinion soumis à des échantillons dans trois pays maghrébins (Tunisie, Algérie et Maroc) et qui concerne la mesure de l’adhésion des hommes et des femmes aux valeurs de l’égalité.

Par ailleurs, l’Afturd a produit un certain nombre d’ouvrages dont: «L’inégalité dans l’héritage, des études sur le divorce, la violence et les droits des femmes et autres»

L’Afturd est, surtout, impliquée dans le cadre des actions d’éradication de la violence à l’encontre des femmes, des cours de formation et des activités de sensibilisation sur les droits des femmes.

Il est à noter que l’association organise aujourd’hui même une conférence suivie d’un débat ayant pour thème: «Le corps féminin et la marque: lecture au-delà du hijab». La conférence se tiendra à la salle de cinéma El Hamra. M.B.R

Source: La Presse