Cette station, qui relève depuis 1998 du ministère de la Santé publique, est devenue un complexe médical spécialisé dans le domaine orthopédique et dans les soins thermaux, ainsi que dans le traitement et l’intégration des toxicomanes, outre sa contribution au développement des activités liées au tourisme de santé.

Les projets réalisés dans cette station ont porté essentiellement sur son aménagement à travers la modernisation de ses différents réseaux et équipements, l’installation d’un ascenseur et l’aménagement d’un service hospitalier spécialisé dans le traitement et l’intégration des toxicomanes.

La station a, également, été dotée de gaz naturel et d’équipements médicaux et hôteliers moyennant une enveloppe de l’ordre de 816.000 dinars.

Il est attendu que l’année 2007 connaisse le démarrage de la mise en œuvre d’un programme d’investissement garantissant des fonds dépassant les trois millions de dinars et destinés tout particulièrement à mettre à niveau ce complexe et à assurer son rayonnement en tant qu’espace-pilote approprié pour l’organisation de stages à caractère sportif au profit des équipes d’élite et autres.

Ce programme prévoit également l’aménagement de l’étage inférieur pour les soins par eaux thermales, ainsi que d’un restaurant, en plus de la restauration des établissements sportifs et l’acquisition d’équipements médicaux.

Les eaux chaudes de Djebel El Oust d’une température de 54°, sont riches en calcium, magnésium, sodium et potassium.

Ces eaux sont indiquées notamment dans le traitement du rhumatisme, des voies respiratoires et des maladies touchant les femmes.

Au cours de l’année écoulée, près de 1.000 patients ont bénéficié des prestations fournies à la station thermale de Djebel El Oust.

Source: La Presse