Conséquence : la voiture dut changer de trajectoire, comme projetée par une force occulte. Elle se trouva nez à nez avec un flux de voitures venant en sens inverse (Tunis-La Marsa). Le reste se devine. Le choc frontal avec une Peugeot 205 fut suivi d’un carambolage entre une Isuzu 4x4, une Opel et deux autres voitures, ce qui causa des dégâts humains importants  (5 blessés dont deux grièvement) et des dégâts matériels impressionnants. Car, de la marque aux deux Chevrons et de la marque au Lion, il ne reste que des épaves ayant laissé songeurs tous les curieux venus s’enquérir des suites de ce tamponnage.
Une invite à décélérer pour ne plus avoir à vivre pareille situation pour le moins dramatique.

Source: La Presse