Le directeur général a rajouté que ce projet s'inscrira dans le cadre du plan de restauration des équipements de cette société et de ses lignes, dont 4.000 kilomètres seulement sont exploités. La STNF entend élargir son réseau pour atteindre 12.500 kilomètres à l'horizon 2025, à travers tout le territoire algérien. Yassine Ben Jaballaha également déclaré que ce plan impliquera la modernisation de la signalisation et des techniques de communication de ces lignes.

Yassine Ben Jaballah a ajouté que des études sérieuses ont été menées dans ce sens en Algérie et qu’il s’agit d’un projet ayant trait à rapprocher les peuples de ces trois pays et surtout faciliter leur déplacement.

Il a fini par indiquer que cette ligne sera érigée sur plus de 2000 kilomètres et que le coût total sera d’un montant de 127 milliards de dinars algériens avec l’acquisition entre autre de 30 trains de transport de marchandise d’une société américaine et l’achat de 17 trains d’une société française.