Un vœu pieux du reste.



A l’Office des œuvres universitaires du Sud, c’est le branle-bas de combat en vue d’être au niveau des attentes de ses pensionnaires et autres candidats aux bourses nationales.
Leur nombre ne cesse d’ailleurs de se multiplier, pour  atteindre à l’orée de la nouvelle  année universitaire 2009-2010 plus de 20.000  étudiants!

Capacité d’accueil

C’est ainsi que pour celui des logements universitaires, la capacité d’accueil dans les 21 foyers qui dépendent de l’office s’est élevé  à 20.236  lits, dont 12.485 se trouvent au sein des foyers publics situés dans les chefs-lieux suivants : Sfax, Gabès, Gafsa, Kebili, Médenine, Tataouine, Djerba et Tozeur.
Les autres sont gérés par des privés, selon un cahier des charges bien respecté.
L’office a par ailleurs entamé depuis le 25 août dernier la publication des résultats de demandes de logement qui lui sont parvenues de la part des nouveaux bacheliers, comme  des anciens étudiants.
17.519 demandes de logement ont été exaucées, dont 3.840 au profit  des garçons et 13.669 pour les filles.
Néanmoins, l’office  s’est  déclaré   prêt à revoir certains cas d’étudiants aux besoins matériels pressants et qui n’ont pas eu de réponses positives lors du premier tour.
Les demandes pour logement à titre exceptionnel sont ouvertes aux étudiantes, comme aux  étudiants, selon des conditions bien définies. Il revient aux intéressés d’adresser leurs demandes par e-mail au site suivant : www.oous.rnu.tn

35.000 bourses
d’études

Il est à souligner d’autre part que certains foyers universitaires ont déjà accueilli leurs pensionnaires, comme ceux relevant de l’Institut  supérieur des études préparatoires en ingéniorat ou de l’ISET.
Les autres bénéficiaires de logements universitaires  seront accueillis à l’ouverture des établissements auxquels ils appartiennent.
Quant aux foyers privés, leur nombre a atteint, à l’orée de la nouvelle année universitaire,  59.
L’éventualité de la création de nouveaux centres d’accueil demeure encore plausible dans les semaines à venir, en vue de répondre aux  besoins des étudiants  nécessiteux en particulier. Ceux-ci bénéficient en  général de bourses d’études, après  examen de leurs dossiers.
Pour cette nouvelle  année universitaire, 35.000 bourses sont mises à leur disposition, contre 34.000 l’année  dernière.
Les résultats des différentes demandes parvenues à l’office seront  proclamés dans les jours à venir sur le site web susmentionné.

La Tunisie de demain

Un  chiffre enfin pour clore ce dossier et qui est bien révélateur de la portée de l’effort consenti par l’Etat pour la promotion du citoyen de demain : 84.000 étudiants  sont inscrits cette année  dans les 3 universités du Sud, dont 43.000 à Sfax, 23.000 à Gabès et 18.000 à Gafsa.
C’est la Tunisie du Changement qui se construit lentement, mais  sûrement..

Rachid AYADI

Source: La Presse