Au programme de cette première journée, deux matières littéraires: l’arabe et l’anglais. Anxieux pour certains, calmes et confiants pour d’autres, des parents ont préféré accompagner tôt leurs enfants à l’école primaire d’El Manar afin de les soutenir et les préparer psychologiquement à l’examen.

Les écoliers, qui ont passé pour première épreuve l’arabe, l’ont jugée très abordable dans l’ensemble. Ce sont des frimousses joyeuses qui se sont, en effet, précipitées vers les parents à la fin de l’heure réglementaire. «L’épreuve était composée d’une compréhension de texte, de questions et d’un exercice de grammaire et de conjugaison, a relevé Khaled Boulehmi, élève studieux ayant obtenu une moyenne de seize au cours de l’année. Le texte a porté sur l’histoire d’une femme qui a interdit à son fils de sortir avec ses amis. Il l’a alors fait en cachette. On nous a demandé notre avis sur la question». Le jeune garçon a préféré, pour la préparation du concours, revenir sur les chapitres étudiés au cours des deux premiers trimestres et réviser légèrement ceux du troisième trimestre. «Hier, je lui ai conseillé de se reposer et de s’amuser afin qu’il puisse être en bonne forme aujourd’hui», a souligné sa mère, l’air confiante.

Après une courte pause, les écoliers ont passé l’épreuve d’anglais qui a duré, environ, 45 minutes. Du côté de l’école primaire de la rue du Maghreb, le soulagement et la joie se lisaient sur les visages des candidats sortis des classes, après la fin de l’examen d’anglais, et qui ont abordé avec appréhension cette épreuve. «Nous avons trouvé l’épreuve relativement facile, relève Aymen Ayadi et Nizar Taktak, deux jeunes candidats qui ont révisé, ensemble, leurs cours pour la préparation du concours. Nous avons travaillé sur un texte qui parle d’un groupe de garçons qui sont allés ensemble au parc, ensuite au cinéma puis qui ont regardé un match.Nous devions expliquer si ces garçons étaient des frères ou des amis, à quelle heure ils se sont levés... L’épreuve comportait aussi un exercice de construction de phrases et un autre exercice où nous devions établir des liaisons entre des mots ou des groupes de mots». Un bon départ qui permet d’appréhender positivement les deux épreuves d’aujourd’hui.

 

I.HAOUARI

Source: La Presse